samedi 27 septembre 2014

¤ Hors de portée, de Georgia Caldera ¤

Résumé :
Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c'est dans la société de décoration d'intérieur qu'elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d'Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?







- Editeur : J'ai lu
- Sorti le : 4 juin 2014
- Collection :
Best (Semi-poche sentimental)

- Pages : 480


Mon avis :
Je remercie les Editions J'ai Lu pour cet envoi qui m'a permis de découvrir la plume de la pétillante et charmante Georgia Caldera que je tiens en haut estime. Ce qui ne va pas pour autant fausser mon jugement concernant sa romance contemporaine que j'ai trouvé très sympathique, sans être un coup de cœur pour autant.

Nous suivons Scarlett, une jeune femme forte et confiante en elle d'après les apparences du moins, fraîchement installée dans la maison de son enfance, celle de sa mère pour être exacte. Et qui par la force des choses se retrouve de nouveau ici à Paris où de nombreux souvenirs qu'elle pensait engloutis à jamais refont surface. Mais, elle a mûrit et compte bien tout faire pour vivre sa vie comme elle l'entend désormais, en commençant par monter son entreprise de décoration d'intérieur avec sa cousine, retrouvée après tant de temps passé loin de la capitale. Et qui dit commencement dis forcément premier client et pour ça elle ne va pas être déçue loin de là puisqu'il s'agit du plus parfait connard qu'elle n'a jamais rencontré hormis celui qui lui a brisé le cœur au lycée... Cela dit, il incarne parfaitement l'arrogance, le mufle et le goujat ! Mais, Aidan dégage un charisme et une suffisance tels qu'on imagine tout autre chose quand on l'envisage sous un autre angle et cela à le don de troubler Scarlett surtout quand le dit « mufle-connard » si bien décrit s'impose à elle aussi bien professionnellement que personnellement. Chose que j'ai trouvé un peu dérangeante au départ, car on ne prend pas le temps d'apprendre à connaître notre héroïne. Mais ce n'est que partie remise, car cela se fait au fil des pages avec des informations égrenées par-ci par là, ce qui nous entraîne dans un tourbillon de curiosité que l'auteure a très bien compris. Pas de doute là-dessus, elle sait tenir le lecteur en haleine.

Aidan est loin d'être parfait, on découvre petit à petit ses fêlures qui font ce qu'il est aujourd'hui, pourquoi il est si méfiant et pourquoi il a le besoin de tout contrôler aussi bien du haut de sa grande entreprise que dans sa vie personnelle. On découvre aussi les bagages de Scarlett et une chose est sûre nos deux tourtereaux ont de quoi faire question blessures du passé. Jusque là je n'ai pas été plus surprise que ça, mais au fur et à mesure la lumière s'est faite dans mon esprit et j'ai vraiment été bluffée par le fin mot de l'histoire, je ne m'attendais vraiment pas à cela. Plutôt à quelque chose d'assez banal et qui aurait été un peu grossi pour donner de la consistance à l'histoire, ce qui est souvent le cas dans les romances, il faut l'avouer. De ce fait j'ai particulièrement apprécié d'être aussi surprise et de me prêter au jeu des suspicions. Même si leurs caractères à tous les deux m'ont agacé par moment tant ils sont impulsifs et peu réfléchis. Une petite discussion aurait évité un bon nombre de quiproquo croyez-moi.

J'ai passé un agréable moment en leur compagnie, l'histoire sans être très originale a su me captiver dès le début et j'ai été ravie de voir qu'Aidan n'était pas si terrible que ça d'après ce que j'ai entendu dire sur lui. Il n'est pas mon type ça c'est certain, mais avec un peu d'imagination, un peu de mon Grey est apparu et c'est tout de suite mieux passé. Les personnages secondaires apportent une touche de fraîcheur et de gaîté dans ce tumulte de passion et de souffrance mêlée qui a le don d'alourdir un peu les choses entre nos deux protagonistes. « Tout pourrait être simple, mais ? » vous voyez ? Louise, sa cousine, est un sacré bout de femme et il me tarde de la connaître un peu plus par la suite.

J'ai énormément apprécié le style vestimentaire de Scarlett, très féminine et soignée, perchée sur des échasses classes et sophistiquées ! Elle a du charisme et est suffisamment sexy sans paraître vulgaire et la petite touche en plus : elle n'a pas une taille de mannequin ! Et malgré tout je ne suis pas toujours parvenue à me sentir concernée par ce qu'elle vivait, car pour une fois nous n'étions pas dans la peau de l'héroïne et j'avoue qu'une narration à la troisième personne du singulier m'a totalement déboussolé. J'avais l'impression d'observer la scène du haut de sa petite taille à califourchon sur son épaule et non pas de la « vivre » comme j'aime à le faire dans les romances.

Outre ces petits désagréments, la plume de l'auteure est tellement agréable bien que remplie de phrases à rallonge -qui m'ont stressé autant qu'elles m'ont fait rire- qu'elle nous pousse à aller plus avant dans notre lecture, ce qui n'est pas négligeable en soit. Un premier tome (et oui !) que je vous recommande chaudement surtout si comme moi vous êtes friands de romance un peu torturée avec une héroïne qui nous ressemble plus que celles que l'on peut voir dans les films, alors ce livre est fait pour vous !


Ma petite note : 


Note perso : Ne prenez pas exemple sur Aidan, quoi qu’il arrive un album de RAMMSTEIN ne se jette pas !

Un excellent moment de lecture en compagnie de copinette Yumiko, son avis IcI (lien bientôt disponible)

Merci encore à eux :

~ 06/12 ~

Une chanson qui a accompagné une partie du roman *j'adore aussi* :





12 commentaires:

  1. Bon bon bon .. Mdr je ne sais pas quoi en pensé .. J'avoue qu'il me tente bien quand même et vu que je l'ai en e-book je le tenterai .. Donc on en reparlera quand je l'aurai lu xD

    Ah oui et ... EVANESCENCEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bin oui hein ^^ je me suis bien douté après coup. Bin ma foi, tente le en e-book comme ça on pourra en parler ouiiiiiiii :D (pas à la saint glinglin j'espère ^^).
      Oui j'aime beaucouuuuuup aussi <3 l'auteure et nous, avons bon goûts :p

      Supprimer
  2. Si ce livre n'était pas déjà dans ma wish-list, je l'aurais ajouté ;) D'ailleurs, merci pour l'info ! Je ne savais pas que c'était un premier tome, je croyais que c'était un one-shot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooooo c'est un chouette compliment ça :D (et pas de citation cette fois :/ j'ai pensé à toi...).
      Je le croyait aussi, mais ce sera une trilogie il me semble d'après l'auteure. Je suis contente de t'avoir appris un truc :D

      Supprimer
    2. ♥ Oui, c'est ce que j'ai vu :'( même pas une petite :/ Bon, ça va pour cette fois mais que je ne t'y reprenne pas ;)
      J'ai envie de dire encore une série :'( Je vais finir par perdre la tête avec toutes ses séries ;)

      Supprimer
    3. Oui :/ rien ne m'a sauté aux yeux pour que je relève tu vois :/ par moment ça me fait ça et je crois que ma future chronique sera pareille désolé :/ (tu coup tu va m'y reprendre :p )
      On oublie le compte à force, crois-moi ;)

      Supprimer
  3. depuis dentelle et nécromancie, tous ses livres sont dans ma liste d'envies, celui-là compris ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ??? Excellent tu ne devrais pas le regretter je pense :) bonnes lectures en perspective :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...