vendredi 5 février 2016

¤ Cocktail, Tome 1 : Wallbanger, de Alice Clayton ¤


Résumé : 
Caroline Reynolds vient d'emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée... par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d'autant plus frustrante que la jeune femme n'a pas eu d'aventure depuis près de six mois. D'ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le don juan d'à côté le Cogneur de mur. Un jour, excédée, c'est à sa porte qu'elle finit par cogner... pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu'ils se croisent à une fête, Caroline accepte d'accorder une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si, petit à petit, ils deviennent amis, seront-ils amant pour autant ?


- Editeur : J'ai Lu 
- Collection : Best
- Paru le : 6 janvier 2015
- Pages : 446


Mon avis :
Je remercie les Editions J'ai Lu pour cet envoi qui m'aura permis de partir à la rencontre de ce « Cogneur de mur » qui m'avait tant intriguée dans la quatrième de couverture. Je suis partie sans a priori et je me suis vraiment régalée avec ce premier tome !

Nous suivons ici la pétillante Caroline Reynolds qui a fraîchement emménagé dans un très bel appartement avec son chat Clive que j'ai tout de suite adoré ! Elle est designer d'intérieur et est passionnée par ce qu'elle fait et je dois dire que c'est très agréable de la suivre dans sa voie professionnelle. A côté de cela, elle a tout pour plaire, une vie sociale juste parfaite entourée de ses deux meilleures amies qui m'ont beaucoup plu et qui ont ajouté encore plus de fraîcheur à ce roman ; sans parler de sa patronne avec qui elle a un très bon rapport. Une vie parfaite en somme, excepté peut-être l'absence d'un homme dans sa vie et de quelques folies nocturnes qui seraient vraiment les bienvenues. Il se trouve que justement, les murs ne sont pas très épais et très vite les bruits nocturnes de son voisin vont la miner moralement, tant ses heures de sommeil s'en voient réduites par sa faute. Il faut dire qu'il a de sacrés coups de reins ! Les nuits se suivent et se ressemblent plus ou moins et les situations cocasses aussi. J'ai beaucoup ri par son agacement, ses réactions et ses façons de penser et bien entendu j'ai tout de suite adopté ce joli brin de femme.

On ne rencontre pas ce fameux voisin, Simon, tout de suite, mais l’impatience de voir à quoi il ressemble monte en même temps que celle de Caroline. J’ai beaucoup aimé le fait qu’une « altercation » entre eux ne se fasse pas dès le début. J’apprécie le fait que l‘auteur ait pris le temps de poser son décor et l’univers dans lequel on évolue dans la peau de son héroïne, afin de nous laisser le temps d’avoir toutes les cartes en main et de cibler un peu ce qui nous attend pour la suite. Grâce à cela je savais que j’allais passer un bon moment tout au long de ma lecture, ce qui fut le cas bien sûr. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et l’idée de nous partager des petits bouts de correspondance ou encore les pensées de nos personnages secondaires est juste brillant ! J’ai adoré du début à la fin ces passages-là, car ils nous rendent ces personnages plus proches de nous, plus réels presque. C’était très sympathique à suivre, j’en aurais presque voulu plus à bien y réfléchir.

La relation Caroline/Simon est très bien menée. Ils prennent le temps d'apprendre à se connaître à travers une trêve qui va leur permettre de ne pas s'engueuler au moindre cognement du mur entre autre chose… Ils vont rire, se retrouver dans des situations hilarantes jusqu'à ce que la pression et le désir qui est né entre eux dès la première fois qu'ils se sont vus soient trop forts pour être maîtrisés. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à les suivre, car tout ne tourne pas autour d'une attirance quasiment irrésistible. Ce n'est pas non plus une simple histoire de sexe, il y a tellement plus derrière, tout en restant dans le petit roman simple, frais et très « doudou » que j'aime tant. Si j'avais un mot pour décrire ce qu'ils vivent ce serait : parfait ! Ils m'ont fait envie, m'ont mis les larmes aux yeux à de nombreuses reprises, ont fait revenir les papillons dans le ventre que je croyais partis depuis un petit moment à l'instar du Monsieur O de Caroline. Je n'en dirai pas plus, mais une chose est sûre, elle n'est pas seule dans sa tête et je l'ai adorée pour cela également. Sans parler non plus des joutes verbales entre eux qui sont juste exquises !

En somme, j'ai passé un excellent moment de lecture. Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux, mais aussi secondaires qui prennent une place assez importante dans la vie de nos deux protagonistes. Tout se passe un peu trop à merveille dans ce grand puzzle de l'amour, mais je suis passée au-dessus pour vivre à fond cette nouvelle aventure. Il me tarde désormais de les retrouver, car j'ai ressenti un petit peu le même pincement au cœur que lorsque j'ai quitté les personnages de La trilogie Italienne, de Irene CaoD'ailleurs certains passages ont réveillé en moi la même passion que lorsque je lisais cette trilogie coup de cœur. Je ne peux donc que vous conseiller ce premier tome, qui vous fera autant rire que pleurer, surtout si vous êtes un peu fleur bleue comme moi. Une très belle romance doudou où tout est réuni pour passer un très bon moment, pour échapper à la vie réelle et aux tracas du quotidien. Ce roman m'a fait un bien fou, pile au moment où j'en avais le plus besoin. Sans oublier un certain chat qui s'en mêle d'une manière vraiment très drôle et quelque peu surprenante.

Ma petite note : 




Encore un grand merci à eux :

4 commentaires:

  1. Et béh ! Coup de coeur !!
    Il est dans ma wish ^^ Moi qui hésitais :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui encore un :O
      Oui dès que tu peux, tu n'a plus qu'à ;)

      Supprimer
  2. Et bien ! Et bien ! C'est bon, j'ai compris : je note ;)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...