mercredi 29 octobre 2014

¤ Slammed, Tome 1 : Indécent, de Colleen Hoover ¤

Résumé :
Pour surmonter le brusque décès de son père, Layken, âgée de 18 ans, part s'installer, avec sa mère et son frère, dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une  rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionnée de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d'intérêts communs avec Lake, peut-être même trop...
Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun?
 
 
 
 

- Editeur : J'ai Lu
- Collection : Semi-Poche
- Paru le : 20 août 2014
- Pages : 283
 
Mon avis :
Avant toute chose je remercie les Editions J'ai Lu pour cet envoi. Une lecture young adult avec une couverture qui fait autant parler d'elle que de l'auteur elle-même. Il me fallait absolument découvrir ça, sans parler de la quatrième de couverture qui m'a beaucoup intriguée. Et j'ai eu raison, car je vous le dis d'emblée cette lecture est un magnifique coup de cœur, le premier qui m'a émue aux larmes depuis longtemps !

Nous sommes dans la peau de Layken ou plutôt Lake pour les intimes et nous nous retrouvons tout de suite dans un tourbillon de changements importants, qui façonne sa nouvelle vie depuis le décès soudain de son père, qu'elle aimait tant. Elle nous révèle au fur et à mesure les conséquences désastreuses que son décès entraîne aussi bien émotionnellement que financièrement. Ce qui les emmène, sa mère son petit frère de neuf ans, Kel, et elle-même à déménager loin dans une modeste maison qu'ils loueront et  qui ne sera plus le foyer avec les innombrables souvenirs qu'ils chérissent depuis toujours ; sans parler de leurs amis qu'ils devront laisser derrière eux pour commencer une nouvelle vie à trois désormais. Dès le départ on est briffé sur le ton de ce roman, empreint de mélancolie et de poésie. J'ai tout de suite su qu'il allait beaucoup me plaire et non un certain voisin prénommé Will n'y est pour rien.

 °•°• J’enroule mes jambes autour de sa taille et pose mes lèvres contre son cou pour reprendre mon souffle. Mes sentiments pour lui me sont revenus d’un coup. Les larmes aux yeux, je me rends compte à quel point je l’aime. Mon dieu. Je l’aime vraiment. Je suis amoureuse de Will Cooper. •°•°

On rencontre ce dernier dès les premières pages et le rythme s'accélère à une allure qui nous donne réellement le tournis. Il entre dans leur vie avec son petit frère qui se lie tout de suite d'amitié avec le frère de Lake et par chance il a lui aussi le même âge. J'ai un peu tiqué en me faisant la réflexion que tout était un peu trop beau pour être vrai, beaucoup trop de choses « tombent bien » et cela m'a dérangée quelque peu je dois dire. Mais plus on avance et plus on apprend à découvrir qui sont les nouveaux voisins de Lake, leur histoire, leurs joies et leurs souffrances ainsi que toutes les responsabilités que Will doit porter sur ses épaules ; responsabilités qui vont très vite devenir un grand obstacle et un déchirement total pour nos deux héros. A partir de là j'ai su que j'allais moi aussi souffrir comme Lake de cette situation. Il m'était très difficile de reposer le livre lors de mes moments de lectures et très rares sont les livres qui ont ce pouvoir sur moi.

Je suis petit à petit tombée amoureuse de ce quotidien qui s'installe bien malgré eux : nos personnages emplis de tristesse et d'une joie de vivre tout juste renouvelée par ce nouvel environnement. On aborde les différentes étapes du deuil à travers Lake, ses façons d'aborder les choses, de les surmonter et de les vivre, car il ne reste plus que ça à faire une fois que l'on en passe par-là. Elle nous « apprend » que le deuil peut être suivi également d'une annonce horriblement douloureuse, d'une histoire d'amour impossible ou d'une rupture. Mais le seul point commun qu'ont toutes ces situations c'est qu'elles vont changer à jamais notre vie et quoi qu'il arrive il faut continuer à vivre et à s'attarder sur les choses importantes de la vie. Je n'ai pas toujours compris les réactions de Lake, mais Will sait la remettre sur le droit chemin aussi bien à travers ses gestes qu'à travers ses mots.

•°•° Ses mains se font plus douces contre mon dos, et il referme lentement les lèvres contre mon cou avant de reculer. Quand j’essaie de le ramener à moi, il résiste. Il m’attrape les mollets pour dénouer mes jambes de sa taille, puis il recule et s’adosse au mur en évitant de me regarder dans les yeux. °•°•

En parlant de mots, j'ai complètement adhéré à l'idée du Slam. Je ne connaissais pas avant que Will nous emmène découvrir ce que c'est et je me demande si ce n'est pas plutôt à partir de là que mon cœur s'est mis à fondre, à battre frénétiquement et mes larmes à couler pour devenir plus émotives que jamais au moindre mot et à la moindre phrases joliment écrite par l'auteur. Sa plume est envoûtante au point qu'on a vraiment l'impression d'être dans la peau de Lake de vivre totalement à travers elle, de ressentir ce qu'elle ressent. Je n'ai jamais autant pleuré sur un livre, c'est incroyable le pouvoir que ses mots ont eu sur moi. Rien que pour ça je la remercie de ce merveilleux, magnifique moment qu'elle m'a fait passer. J'ai été surprise, confuse, triste et énervée, mais surtout j'en suis ressortie un peu plus forte, car le message qu'elle nous délivre est vraiment très fort et m'a beaucoup parlé. Je suis amoureuse de ce petit bijou tout simplement, et même si la fin me convient parfaitement, le fait de retrouver tout ce petit monde, cette petite famille, ce cocon d'amour et de chaleur me remplit de joie. Vivement la suite !!!

Un premier tome que je vous recommande fortement. Je suis encore toute fébrile en tapant ma chronique, ce premier tome m'a complètement retourné la tête et le cœur. J'en veux encore et j'espère qu'il vous a autant plu qu'à moi ou du moins que vous auriez envie de découvrir cette petite merveille. Je comprends désormais bien mieux le succès de cet auteur qu'il vous faut découvrir à tout prix !


Ma petite note :  



J’ai eu le plaisir de partager et d’échanger à chaque moment de lecture de ce premier tome avec ma binômette Siijii et ce fût un vrai régal de voir que nos avis se rejoignaient parfaitement. Je vous laisse découvrir son avis IcI, c’est également un coup de cœur pour elle.


~ 09/12 ~


Merci encore à eux :

Ca fait pas mal de temps que je reste enfermé chez moi
A lire, à écrire, à lire, à réfléchir
A chercher des raisons, à regarder passer les saisons
Automne, printemps, été, la neige
L’enregistrement s’arrête, puis reprend
Des verrous condamnent les fenêtres,
Le chien entre, le chien sort
Le café me réveille, l’alcool m’endort
M’inquiétant sans arrêt pour ce que je possède
Distrait par le travail, mais je ne peux rien y faire
Ma confiance en moi remonte, puis redescent
Je sombre tout au fond, puis regagne la surface
Et en y réfléchissant, ça m’arrive souvent
Le monde au-dehors continue il continue
Il continue il continue.

The Avett Brothers, « Talk On Indolence »
Une citation qui me parle particulièrement...



4 commentaires:

  1. La couverture est affreuse mais le roman a l'air très bien ! Je note le titre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bin la couv' est jolie mais, elle ne correspond pas du tout au style du roman quoi :/
      Cool ! Tu me dira quand tu aura craqué hein ? ;)

      Supprimer
    2. Je pense bientôt car j'ai besoin de lectures légères ou addictives en ce moment

      Supprimer
    3. Ah chouette :D tu me dira ce que tu en penses surtout hein ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...