mercredi 27 mai 2015

¤ Pour tous mes péchés, Tome 1, de Irene Cao ¤

Résumé : 
A trente-trois ans, Linda mène une brillante carrière de décoratrice d'intérieur et enchaîne les aventures. Capricieuse, irascible, gourmande et fière de l'être, elle s'adonne sans rougir aux sept péchés capitaux, ou presque. C'est un esprit libre et sans attaches, hormis les deux piliers de sa vie : Alessandro, son ami de toujours, et Georgio, son oncle protecteur.

Tommaso Belli, riche diplomate, et tout le contraire de Linda : l'incarnation du self-control et de la perfection, qu'il cultive dans ses moindres détails. Lorsqu'elle accepte sa proposition de décorer sa sublime villa dans la campagne vénitienne, elle redoute les tensions, mais elle est loin d'imaginer ce qui l'attend. Quand on allume le feu de la passion, difficile de aire machine arrière...



- Editeur : JC Lattès
- Collection : Romans étrangers 
- Paru le : 4 mars 2015
- Pages : 338


Mon avis :
 Je remercie les Editions JC Lattès pour cet envoi qui m'aura permis de retrouver la plume d'un auteur que j'adore ! Sa trilogie italienne a été un très gros coup de cœur et il me tardait de la découvrir dans un nouvel univers. Je suis donc partie confiante et impatiente comme jamais.

Nous suivons Linda, une belle jeune femme de trente-trois ans, indépendante, sportive avec un boulot qui lui plaît énormément. Elle est heureuse dans sa vie et dans la grande maison bleue familiale sur ses terres, en Vénétie, dont elle chérit chaque centimètre carré, bien qu'aucun homme ne partage sa vie. Enfin c'est vite dit, car elle n'hésite pas à user de ses charmes pour combler certains désirs. Elle est libre de faire ce qu'elle veut et n'hésite pas à croquer la vie à pleines dents, tout en légèreté et la vie le lui rend bien car elle semble lui sourire en retour. Nous suivons donc tranquillement son quotidien, en se rendant vite compte qu'à elle seule elle incarne aisément les sept péchés capitaux. Elle en est consciente et au lieu d'avoir des remords ou de ressentir de la gêne elle en est plutôt fière. Elle se fiche bien de ce que les autres peuvent penser tant elle est sûre d'elle. Je pense que sa plastique parfaite et l'attrait que les hommes lui portent y jouent pour beaucoup. C'est d'ailleurs un point qui m'a mise légèrement mal à l'aise par moment. 
Passé ce point, elle nous dresse le portrait d’un personnage que j'ai tout de suite adoré de part ses convictions, mais aussi un peu beaucoup j'en suis sûr par rapport au fait qu'ils se connaissent depuis l'enfance et que le lien qui les unit est très fort. Plus qu'une simple amitié, il y a de l'amour, inavouable cela dit, ce qui va créer une sorte de tension tout le long du roman. Tension qui ne se dissoudra à aucun moment puisque Linda a d'autres choses en tête comme un nouveau projet de rénovation qui concerne une magnifique villa dans la campagne vénitienne. Cela va lui prendre tout son temps et toute son énergie et bien sûr cela n'a rien à voir avec son riche propriétaire…

On va peu à peu s'abandonner dans une sorte de romance, sensuelle, très joliment écrite et totalement inédite, car la tournure que prennent les choses est plutôt peu commune. Je me suis retrouvée loin des codes de la romance auxquels je suis habituée, ce n'est pas un mal, mais disons qu'il m'a manqué pas mal de petites choses pour vibrer de concert avec Linda. Je m'attendais à quelque chose de plus addictif et là en l‘occurrence j'ai surtout eu l'impression de suivre l'héroïne arrivée à un moment de sa vie où elle va enfin s'attacher à un homme bien plus vieux qu'elle. Tous les deux n'ont pas su m'émouvoir comme je l'aurais espéré ce qui fait que j'ai été un petit peu déçue d’être déçue.


•°•° Ils désirent chaque fibre, chaque battement, chaque respiration de l'autre. Ils ont la sensation extraordinaire de pouvoir atteindre le suc même de la vie en laissant leur corps fusionner. L'authenticité nue, l'absence de filtres, la brutale sincérité. Et surtout le désir aveugle, absolu. °•°•

Le cadre de ce roman est vraiment sublime, on sent bien que l'auteur prend plaisir à nous parler de ses terres qu'elle aime tant. Elle nous fait rêver, voyager, nous décrivant des paysage et des monuments à l'architecture superbe, seulement la romance n'a pas pris assez de place et c’est très certainement pour cela que j'ai été quelque peu déçue. L'héroïne est très indépendante et détachée de tout. Elle vit sa vie et mène sa barque comme elle l'entend et sans entraves, ce qui à mon sens a mis une certaine distance avec le lecteur. On attend le souffle suspendu qu'elle fasse le bon choix, celui qui j'en suis sûre lui correspondra le mieux et qui pendant toutes ces années n'est pas arrivé et malheureusement… rien n'arrive. J'ai donc été quelque peu frustrée, car l'histoire dans laquelle elle est plongée n'a pas su me toucher plus que cela.

En somme, j'ai malgré tout passé un bon moment de lecture, mais pas aussi captivant et addictif que je l'aurais cru. Avec la plume enchanteresse et terriblement belle de l'auteur, j'ai su passer au-dessus de tout ça pour me concentrer sur les beaux paysages et le caractère haut en couleur de Linda qui a su à elle seule capter toute mon attention. Il me tarde de découvrir la suite, pour avoir le fin mot de l'histoire. Je suis quand même très curieuse de savoir comment sa relation va évoluer dans un cadre totalement différent où son indépendance jusque-là innée va, j'en suis sûre, en prendre un coup. Je vous recommande chaudement ce titre juste pour la plume de l'auteur qui à elle seule vaut le coup d'être lue et appréciée à sa juste valeur. Il vous faut juste ne pas trop comparer avec sa trilogie italienne...

Ma petite note : 


Merci encore à eux :

 Mes avis coup de coeur sur la fameuse trilogie italienne  :

  




~ 23/24 ~


2 commentaires:

  1. votre avis ma donner envie de lire de livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh voilà qui fait plaisir :D Vous ne serais pas déçu avec Irene Cao <3 Bonne future lecture :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...