vendredi 19 juin 2015

¤ L'art de ne pas rompre, de Daniel Glattauer ¤


Résumé :
Joana et Valentin, qui se sont rencontrés des années plus tôt en faisant de la plongée, heureux parents de deux enfants, sont en pleine crise conjugale. Ils n'arrivent plus à se parler, ne se supportent plus, se disputent sans cesse. Pour tenter de sortir de cette impasse et de retrouver l'harmonie de leurs premières années de vie commune, ils décident de se faire aider par un conseiller conjugal.
Mais à peine entrés dans le cabinet du thérapeute ils recommencent leurs querelles stériles et chacun essaie de prendre le conseiller à témoin des défauts de l'autre. Celui-ci leur propose bien quelques exercices afin de rétablir le dialogue, mais en vain. Soudain, un téléphone portable sonne. Le conseiller s'excuse et sort du cabinet.
Peu après, il revient, l'air absent et, de but en blanc, demande à Joana et Valentin pourquoi ils ne se séparent pas. Joana et Valentin vont dès lors changer de ton... 

- Editeur : Grasset 
- Collection : Littérature étrangère
- Paru le : 6 mai 2015
- Pages : 128



Mon avis :
Je remercie les Editions Grasset pour cet envoi qui m'a vraiment fait très plaisir puisqu'il m'aura permis de retrouver la plume d'un auteur que j'adore. Il est connu pour avoir écrit mes deux plus gros coups de cœur à savoir : Quand souffle le vent du nord et La septième vague. Je suis donc partie assez confiante quant à l'issue de cette lecture.

Je me retrouve cette fois-ci spectatrice d'une séance de thérapie conjugale avec un spécialiste pour le moins atypique. Le couple quant à lui reste assez banal, après plus de dix-sept ans de mariage, deux enfants adolescents, rien ne va plus et tout est sujet à dispute. Ils rencontrent un véritable problème pour communiquer sans s'injurier ou reporter sans cesse la faute sur l'autre, sans prendre la peine de sortir chacun de leur bulle afin d'affronter l'autre pour de bon. Joana et Valentin Dorek restent bien campés sur leurs positions et après avoir été quelque peu forcé, monsieur Dorek accepte de participer à la séance, n’y mettant pourtant aucune bonne volonté. La séance débute très vite, on se fait rapidement une opinion sur chacun, prenant rapidement le parti de l'un et de l'autre tout en étant curieux des méthodes qu'utilise le psychologue. Jusque-là tout se passe normalement, si tant est que « normalement » veut dire exaspérer au plus haut point le spécialiste avec les trop nombreuses interruptions de notre couple pour quelques réparties bien senties. Quand enfin arrive le moment de faire une pause bienvenue, les choses prennent un tout autre tournant et ça n'en devient que plus captivant !

Joana et Valentin sont l'archétype même du couple bien rangé mais, qu'au fil du temps, tout semble opposer. Jamais d'accord sur rien, ceci est un triste constat après tant d'années passées avec la même personne. Ils se sentent « lasses » sans vraiment s'en rendre compte, ils entrent dans une routine bien huilée, se détachent peu à peu de l'autre pour un jour ne le voir plus que comme un « ennemi » à qui on trouve tous les défauts du monde ; le tout sans se remettre en question sur le pourquoi ils se sont laissé glisser ainsi, sans essayer de comprendre ni même de se remémorer la période heureuse où Joana et Valentin se sont dit « oui ». Il y a quelque chose de tellement triste et mélancolique là-dedans qu'on se sent forcément proche d'eux, car personne n'est à l'abri de ne pas vivre ça un jour.

•°•° - JOANA (en Joana à Valentin) : Tu le dis pas TOI à toi-même. Mais tu le dis TOI comme si tu étais MOI à toi-même. Tu es moi. Et je suis toi. C'est si difficile à comprendre ? 
- VALENTIN : Non, ce n'est juste pas normal. On est soi-même, pas un autre. Ou une autre. Ou toi. Sinon, on devient schizophrène. °•°•

Un petit roman vraiment très sympathique, il sort totalement de ce que j'ai pour habitude de lire et je dois dire que j'ai été intriguée du début à la fin. En parlant de fin, elle m'a d'ailleurs laissée un peu perplexe, je ne sais pas trop comment l'interpréter, même si j'ai quand même ma petite théorie là-dessus. En tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce thérapeute sort des sentiers battus ! Ses méthodes sont peu orthodoxes mais terriblement efficaces. J'ai été bluffée de la manière avec laquelle elles ont marché ! Cela étant dit, cette séance est passée beaucoup trop vite, j'aurais bien ajouté une cinquantaine de pages supplémentaires, juste pour rester dans cette ambiance si particulière. Et en même temps un supplément aurait peut-être été un peu redondant puisque tout est dit entre ces quatre murs.

En somme j'ai passé un très court, mais très bon moment en leur compagnie. La manière dont les choses prennent forme est vraiment intéressante, mais malgré tout je ne suis pas parvenue à m'approprier ni à m'attacher aux personnages, probablement dû au fait que cette séance ait été assez courte, je ne saurais le dire. En tout cas, il y a eu un je ne sais quoi qui a fait que cette fois-ci je n'ai pas atteint le coup de cœur comme de coutume avec les ouvrages de l'auteur. Aussi prenant fût-elle, cette immersion en thérapie conjugale n'a pas su m'émouvoir totalement. Je vous conseille quand même ce petit roman de seulement cent vingt-huit pages, juste parce que c'est du Daniel Glattauer et que quoi qu'on en dise, il reste une valeur sûre à mes yeux.

Ma petite note : 

Merci encore à eux :




Mes avis précédents sur ses romans (tous des coup de ) :


   

4 commentaires:

  1. un auteur à découvrir pour moi et ce que tu en dis m'en donne très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il le faut ABSOLUMENT ! Commence par l'épistolaire avec Emmi et Leo <3 tu ne le regrettera pas, promis !

      Supprimer
  2. Un très bon moment de lecture pour moi aussi et une découverte positive de l'auteur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà qui fait très plaisir ça :D je te conseille vivement de rencontrer Emmi et Leo prochainement ^_^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...