mercredi 27 janvier 2016

¤ Hantée, de Christina Lauren ¤

Résumé :
Delilah Blue n'a n'a d'yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l'air de sortir tout droit de l'univers sombre et -il faut l'avouer- franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu'à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville.
Lorsque Gavin décide d'emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux sembles capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s'agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu'il était petit...
Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n'est pas humain... A quel prix gagnera-t-elle le droit d'aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ? 


- Editeur : Hugo Roman
- Collection : Hugo New Way
- Paru le : 7 janvier 2016
- Pages : 318


Mon avis :
Je remercie les Éditions Hugo Roman et leur Collection Hugo New Way pour cet envoi qui m'aura permis de découvrir la plume de ces deux auteurs dont j'ai jusque-là entendu beaucoup de bien. Je suis donc partie très confiante pour m'immerger dans ce tout nouvel univers.

Nous suivons ici Delilah Blue, une jeune adolescente au caractère bien trempé ! Le moins que l'on puisse dire est qu'elle a des goûts un peu particulier, ce qui la différencie de ses autres camarades du lycée. Là voilà de retour dans sa ville natale, dans son foyer auprès de ses parents froids, distants et bizarre, elle va devoir se réhabituer à vivre auprès d'eux après six années en lycée privée loin de tout ce qu'elle avait connu jusque-là. Rien ne lui semble changer, même pas son attirance pour Gavin, ce jeune homme à la silhouette particulièrement grande, dégingandé et à la belle chevelure noire. Le mystère qui l'entoure concernant sa famille et l'étrange maison, -manoir serait plus juste dans lequel il vit- reste entier et Delilah compte bien le découvrir, recherchant le grand frisson qu'elle aime tant ressentir lors de ses nombreux visionnages de films d'horreur en tout genre. Ce qui est pour elle une partie de plaisir au départ, va s'avérer être bien plus complexe, étrange et particulièrement effrayant par la suite…

La relation entre Gavin et Delilah est un peu particulière, j'ai eu toutes les peines du monde à être émue par le couple qu'ils forment. Je n'ai pas ressenti autant de tendresse entre eux que je l'aurais voulu, mais juste un attachement et une fidélité certaine. Concernant les personnages qu'ils incarnent j'ai aussi eu un peu de mal à m'attacher, rien en eux ne m'a touchée, je ne me suis pas sentie proche d'eux une seule seconde. De ce fait, j'ai observé ce qu'il leur arrivait d'un œil extérieur et ne me suis pas sentie concernée plus que cela. Ce qui paradoxalement ne m'a pas empêchée d'avoir un petit frisson à chaque fois qu'ils entraient dans cette maison si effrayante et atypique soit-elle.

Le lien étrange que Gavin entretien avec sa maison m'a rappelé par certains côtés le dessin animé "Coraline" que j'avais adoré. De prime abord, tout est beau et rose sans qu'on ait à se poser des questions qui dérangent, mais quand on gratte un peu plus sous la surface, métaphoriquement parlant, on y découvre de la moisissure, de la puanteur et de la noirceur telles, qu'elles vous glacent le sang. Cela étant dit, j'ai eu un peu de mal avec le fait que Gavin reste autant dans le flou durant toutes ces années, qu'il ne se pose jamais la question de savoir où sont ses parents, sa famille, pourquoi doit-il vivre seul dans ce manoir où tout semble avoir une volonté propre pour le protéger. J'ai trouvé tout cela un peu léger et peu crédible, et puis je me suis dit que ça doit être l'amour mutuel qu'ils se portent avec Delilah qui lui a ouvert les yeux, histoire de ne pas rester sur une note totalement négative avec cette lecture.

Concernant les plumes de ces deux auteurs, je n'ai pas non plus accroché plus que cela. Je ne les ai pas trouvées très fluides, j'ai accroché sur certaines phrases à de nombreuses reprises ce qui a alourdi ma lecture qui déjà ne me plaisait pas autant que je l'aurais cru. Sans parler du fait que je ne suis pas parvenue à bien visualiser les scènes dans mon esprit tant tout cela semble flou ! Cela étant dit, je réitérerai l'expérience avec leur saga « Beautiful » afin de ne pas rester sur une mauvaise impression. L'histoire en elle-même m'a bien plu, mais je n'ai pas réussi à la vivre à fond et à m'attacher aux personnages comme je l'aurais imaginé.

En somme, j'ai passé un bon moment de lecture, mais pas aussi prenant que ce que je pensais. Le frisson à chaque fois que Delilah entrait dans la maison était bien là, ce qui est quand même un bon point, mais cela n'a pas suffi à m'attacher à elle, à son univers, à sa vie tout simplement. Les deux points de vue de Gavin et Delilah à chaque changement de chapitre sont très agréables, bien que j'aie réussi à m'y perdre parfois. Je crois que je ne suis vraiment pas fan des romans écrits à la troisième personne du singulier, cela met une certaine distance avec le lecteur et alors si en plus on n'accroche pas particulièrement avec les plumes des auteurs ça devient vite problématique pour apprécier pleinement le roman. Tout ne m'a pas déplu bien au contraire, mais cela n'a pas suffi pour que je ressorte de cette lecture pleinement satisfaite, car même la fin n'a pas réussi à rehausser le tout. Cela étant dit, je vous conseille tout de même de vous faire votre propre avis surtout si vous avez l'habitude des romans écrits à quatre mains, que vous aimez avoir des frissons durant vos lectures le tout accompagné du premier amour cela devrait vous plaire.


Ma petite note : 


Merci encore à eux :


2 commentaires:

  1. Ah mince :/ J'espère mieux l'apprécier (enfin, quand je pourrais me le prendre ;) ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet :/ je l'espère aussi pour toi (ah ah tu anticipes :p )

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...