mercredi 6 mai 2015

¤ Les Insurgés, de Malorie Blackman ¤

Résumé :
2272.
Après des années de guerre,
une nouvelle société a vu le jour.

Son nom : le peuple de l'alliance.
Son principe : la vie humaine comme bien le plus précieux.

A 17 ans, Kaspar choisit de dédier
sa vie à ce principe. Il sera Gardien,
l'un de ces soldats d'élite chargés
du maintien de l'ordre.
Mais face aux Gardiens il y a
les Insurgés, des rebelles qui
multiplient attentats et sabotages.
Et parmi les Insurgés il y a Rhéa.
Grâce à elle et à son étrange pouvoir
d'empathie, Kaspar commence
à comprendre : la vie humaine érigée
en valeur suprême pourrait bien cacher
un terrible secret d'Etat.

- Editeur : Milan
- Collection : Macadam
- Paru le : 6 mai 2015
- Pages : 343


Mon avis :
Je remercie les Editions Milan pour cet envoi en avant-première qui m'aura permis de retrouver plus rapidement la plume d'un auteur que j'ai beaucoup aimé découvrir dans La couleur de la peur. Je n'attendais rien de particulier en l'attaquant si ce n'est l'assurance de retrouver un style qui me plaît beaucoup.

Nous sommes ici en 2272 dans un univers futuriste qui fait franchement froid dans le dos, plus précisément dans la peau de Kaspar, un jeune homme de dix-sept ans. Il fait partie du peuple de l'Alliance et est devenu depuis peu Gardien. Il a décidé de sortir de ses champs, de prendre sa vie en main afin de défendre son peuple contre les Insurgés, les habitants des Malterres avec leur terre brûlée, aride, encore pleine de radiations des guerres passées. Ce sont, d'après l'Alliance des sauvages, des terroristes sans foi ni loi qui instaurent régulièrement la terreur dans les rues avec divers attentats meurtriers pour la plupart. Et c'est précisément ce qui va mettre la puce à l'oreille de notre héros. Quel est le but de tout ça ? Il va très vite gratter sous la surface, chercher ce qui se trame en essayent de comprendre leur raisonnement absolument illogique. Il va regarder bien au-delà que le bout de son nez, ce qui ne semble pas être la spécialité de la plupart des Gardiens qui obéissent aux ordres sans se poser la moindre question. Il va également ouvrir les yeux sur le fonctionnement de son peuple. Le fait qu'ils soient contre la violence, à savoir qu'ils ne tuent pas leurs attaquants, mais les blessent ou les immobilisent grâce à leurs armes et qui en plus leur offrent ensuite les meilleurs soins médicaux, le tout en les faisant passer avant leur propre peuple, tout cela n'est décidément pas clair et l'explication donnée n'est pas crédible pour un sou.

J'ai été happée dès les premières pages, cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé avec une dystopie et je dois dire que ça fait vraiment plaisir ! L'univers que l'auteur a créé est à la fois complexe et intéressant. De prime abord on pourrait croire que le peuple de l'Alliance ne compte que des naïfs sans cervelle s'ils croient que ne pas être violent, les rend différents d'eux. Le fait qu'ils ne se défendent pas ouvertement comme dans une vraie guerre, a fait que je me suis tout de suite posée une multitude de questions. Cela a aiguisé ma curiosité, car bien entendu quand on nous attaque on est obligé de se défendre, on ne peut pas se battre avec des « pistolets en plastique » indéfiniment, il doit bien y avoir une vraie raison à cela, non ?

Comme dans chaque dystopie, le bon côté de la barrière que l'on nous présente n'est jamais ce qu'il n'y paraît. J'étais donc sur mes gardes et j'ai suivi avec un plaisir non feint Kaspar et son intelligence redoutable, son sens de l'observation et son esprit technique. Tout ceci a fait que je me suis d'emblée attachée à ce héros haut en couleur. Aucune prétention dans ses actes, simplement un besoin irrépressible de savoir et de comprendre dans quel monde il évolue. Des moments très forts vont l'endurcir quelque peu au lieu de l'anéantir comme aurait réagi n'importe lequel de ses camarades Gardiens et dans ces moments-là j'ai éprouvé beaucoup de respect et d'admiration pour ce personnage. L'auteur a su nous le rendre héroïque bien au-delà de toute espérance, il est bien plus mature et réfléchi que la plupart ; son enfance y est sans doute pour beaucoup également... Sans compter son acolyte Mac, un petit génie de l'informatique ou plutôt du réseau internet, que j'ai vraiment adorée ! Pas de doute ils font un duo d'enfer tous les deux. J'aurais aimé tellement plus pour eux.

En somme j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture, comme ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Je n'ai eu aucun mal à imaginer cet univers futuriste, des armes au réseau de recherche internet que j'ai trouvé très imagé, en passant par le pouvoir d’empathie que j'ai trouvé très bien exploité, même si j'en aurais voulu plus. C'est la première fois que j'en redemande, même si la fin peut paraître un peu précipitée, j'aurais adoré en découvrir davantage sur les Insurgés. 
Non, vraiment pour une fois je trouve qu'un roman de ce genre est vraiment trop court, j'aurais voulu rester un peu plus longtemps dans la peau de Kaspar, voir comment les choses vont évoluer, si tout cela va vraiment changer pour de bon. Et puis je me prends à imaginer leur propre futur et ce n'est pas plus mal finalement, je rêve sur une possible continuité qui leur conviendrait à tous. Je vous recommande chaudement ce one shot qui terriblement addictif et vraiment super bien mené. Une intrigue bien ficelée, on ne s'attarde pas sur des détails inutiles et les détails que l'on a ont forcément un sens plus tard dans l'histoire. Restez attentifs durant votre lecture et vous allez vous régaler !

Ma petite note : 

Merci encore à eux :



2 commentaires:

  1. Je connais Malorie Blackman de sa saga "entre chiens et loups" que je n'ai pas lu mais que je vais emprunter prochainement à la médiathèque. Mais au final je serais plus tentée par un One shot qu'encore une saga trop longue... Merci de ton avis je l'ajoute à mes envies ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai connu l'auteur de nom par cette saga mais je ne l'ai pas encore lu non plus ^^. Ah cool je pense que tu va te régaler, je n'ai pour l'instant lu aucun avis négatif dessus. Les One shot c'est super, mais "Entre chiens et loups" est une saga fini donc tu peux te lancer sans souci dedans.
    Merci à toi surtout !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...