mardi 20 février 2018

¤ Si nos chemins se croisent, de Mélanie Harlow ¤

Résumé :
Retrouvera-t-elle les racines du bonheur ?
Margot n'avait pas prévu de se rendre au fin fond du Michigan pour son travail... Cette citadine, habituée aux embouteillages, ne s'est jamais vraiment intéressée à la campagne.
Elle travaille dans les relations publiques et doit aider les frères Valentini, propriétaires d'une ferme biologique, à développer leur image sur les réseaux sociaux.
Après avoir provoqué un petit scandale en plein cocktail mondain en agressant à coups de gâteaux son ex-fiancé, quitter la vielle devient une idée de plus en plus urgente.
Margot débarque chez les Valentini sur ses escarpins de marque pour découvrir qu'elle n'est pas forcément la bienvenue.
Jack, un des frères propriétaires de la ferme, refuse tout changement, surtout ceux initiés par une femme comme elle, qui ne connaît rien à la terre.
Jack a déjà suffisamment souffert comme ça. Vétéran de l'armée américaine, veuf, il s'accroche à ses racines et à sa propriété familiale pour survivre. Taciturne et dévoré de chagrin, il touche le cœur de Margot.
Et il lui donne envie d'en savoir bien plus sur la terre et ceux qui la travaillent.



Editeur : Hugo New Romance
Paru le : 16 Novembre 2017
Pages : 400


Mon avis :
Je remercie les Editions Hugo Roman pour l'envoi de ce roman que je n'ai malheureusement pas pu lire dès sa sortie. Je le regrette quelque peu, car à la lecture, j'ai ressenti un sentiment familier m'envahir que j'ai adoré !

Nous rencontrons de prime abord Margot, cette jeune femme citadine jusqu'au bout des ongles, elle paraît un brin superficielle et matérialiste dès la première rencontre. Elle nous prouve par la suite qu'elle ne l'est pas complètement, et son métier dans les relations publiques, dont elle est la gérante avec une de ses meilleures amies, l'entraîne dans un univers qui lui est totalement étranger. Cette jeune femme « fille à papa », qui ne manque absolument de rien, va aider bénévolement les frères Valentini à redresser l'affaire familiale de leur ferme biologique. Son rôle va principalement consister à les faire connaître par le biais des réseaux sociaux, de leur créer une marque et de mettre en avant les produits qu'ils vendent. Cela semble dans ses cordes bien que se salir les mains dans la terre, les odeurs et les réveils aux aurores ne soit pas habituel dans son monde où le luxe l'entoure quotidiennement depuis toujours. Ajoutons à cela Jack, le frère le plus séduisant, mais aussi profondément torturé et complètement en désaccord avec tout ce qu'elle propose tant il s'accroche au passé, et nous sommes partis dans une histoire tout à fait prévisible, mais délicieuse…

J'ai été très légèrement sceptique quand j'ai rencontré Margot pour la première fois, car je me demandais vraiment si toute cette luxure et cette superficialité allaient nous suivre tout au long du roman ou non. Et ce même si l'histoire des scones que l'auteure remet sur le tapis assez souvent est vraiment drôle et inattendu venant d'elle. Fort heureusement pour moi, on passe rapidement à autre chose, car nous enchaînons avec Jack, ce qu'il vit au quotidien depuis la mort de sa femme qu'il a tant aimée, puis sur son passé d'ancien combattant de l'armée américaine. J'ai trouvé son histoire très touchante, torturée, compliquée au possible, tout ce qu'on aime pour nous faire tomber un tout petit peu amoureuse de cet homme, cet ancien soldat, ce veuf au cœur d'or.

Le sentiment de familiarité est venu très vite à travers le contexte et la trame principale de l'histoire qui me faisait énormément penser à la trilogie des frères O'Neil, de Sarah Morgan, que j'ai finie tout récemment. De ce fait, je me suis peut-être attachée encore plus à eux à travers ce « transfert » que j'ai involontairement fait. Pour ce qui est du côté exploitation de la ferme biologique, on parle davantage des légumes qu'ils cultivent et consomment, et beaucoup moins des animaux, ce qui fut un immense soulagement pour moi je l'avoue. J'appréhendais énormément ce côté-là et je me demandais comment l'auteure allait le traiter, c'est passé tout seul sans que l'on s'en rende vraiment compte. En revanche, l'épisode des œufs m'a, à l'instar de Margot, fendu le cœur également, mais son côté « simplette » bien malgré elle bien sûr, que l'on découvre à travers les questions qu'elle pose, m’a fait changer le fil de mes pensées.

Concernant leur relation, je l'ai trouvée très excitante, sensuelle, bien écrite avec beaucoup de passion qui les dépasse tous deux et une complicité qui naît presque naturellement et facilement. On ne tombe pas dans le vulgaire, bien au contraire, c'est très addictif et prenant. Le côté torturé de Jack est à la fois attendrissant et frustrant, on comprend ce qu'il ressent mais on peine à l'imaginer lâcher complètement prise pour Margot et mettre de côté son passé. Quant à elle, elle s'est bel et bien attachée et est de nouveau prête à offrir son cœur malgré ce qu'elle a vécu dernièrement. C'était très plaisant de voir qu'une femme aussi belle et brillante qu'elle « rampe », si je puis dire, pour obtenir d'un homme ce qu'elle veut.

En somme, j'ai passé un excellent moment aux côtés de Margot et Jack, ces deux personnes complètement différentes à travers leur caractère et leur mode de vie. Deux opposés qui pourtant s'attirent quoi qu'ils fassent, à travers les nombreuses facettes qu'ils apprennent à connaître l'un de l'autre. J'ai également beaucoup aimé passer du temps avec la famille du héros, dans cette ferme, dans la nature, loin du luxe qu'elle a l'habitude de côtoyer depuis toujours. Ce fut très agréable et chaleureux de se retrouver dans ce petit cocon familial que j'aime tant retrouver dans les romans que je lis. Il me tarde de peut-être les revoir même brièvement avec le second tome, mais j'ai un petit doute. Quoi qu'il en soit, je vous recommande chaudement ce titre-là qui, je suis sûre, vous fera saliver vous aussi, ce Jack c'est quelque chose !


Ma petite note : 

Merci encore à eux :



===>


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...