vendredi 23 février 2018

¤ Calendar Girl, Tome1 : Janvier, de Audrey Carlan ¤


Résumé : 
Mia vit avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s'est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars, qu'il perd et ne peut rembourser. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver ?
12 MOIS - 12 HOMMES - 12 VILLES
MIA RELÈVERA-T-ELLE SON INCROYABLE DÉFI ?







Editeur : Le livre de poche
Paru le : 3 Janvier 2018
Pages : 211


Mon avis : 
Je suis tombée complètement par hasard sur ce titre réédité en poche avec un tout petit prix et une couverture sympa et me voilà embarquée dans cette grande aventure pour les douze mois à venir (normalement). J'avais repéré la saga depuis l'année dernière bien sûr, mais n'ayant pas encore franchi le cap de peur de tomber sur quelque chose de trop « déjà vu », j'ai finalement succombé et j'en ressors pour le moins mitigée…

Nous rencontrons Mia, cette jeune femme frivole qui semble beaucoup s'attacher en amour, du genre à coucher avec celui dont elle est amoureuse par exemple. Du genre aussi à ramasser à la petite cuillère une fois que c'est fini et que bien sûr chacun de ses petits amis lui a joué un sale coup. Malheureusement pour elle, le dernier en date était bien plus maléfique qu'elle ne le pensait puisqu'il n'a pas hésité à s'en prendre à son père. Celui-là même qui profite de tout ce que Las Vegas a à offrir, à savoir des jeux d'argent, de l'alcool et j'en passe. Sauf que là, il semblerait qu'il ait emprunté une très grosse somme d'argent à la mauvaise personne, qui l’a joué dans son intégralité et bien entendu, perdu la minute d'après. C'est en quelque sorte elle qui tient la maison et qui élève sa petite sœur si je puis dire. C'est aussi à elle que va revenir la tâche d'assumer les erreurs de son père en se tournant vers sa tante qui va la propulser dans un monde qu'elle n'a encore jamais exploré et qui pourrait bien être à des années-lumière de son rêve d'actrice de cinéma, ou bien pas si loin que ça finalement…

J'étais assez curieuse de voir ce qu’allait donner cette histoire de « 12 hommes-12 villes », d'autant plus que les retours sont assez positifs, mais pour ma part je suis assez sceptique. Certes c'est original, mais concernant le style de l'auteure je l'ai trouvé assez cru et vulgaire par moments. Plus quand l'héroïne s'adresse à sa copine et durant ses monologues intérieurs, en fait, je m'attendais à un peu plus de finesse tout de même. Les débuts ainsi que certains passages font vraiment très film pour adultes et en même temps, il ne fallait pas que je m'attende à autre chose vu le pitch de départ. Cela étant dit, ça aurait pu être un peu mieux tourné, mieux agencé, de sorte que le lecteur soit un peu plus captivé et que le sexe ne soit pas l'unique point central de l'histoire.

On a quand même droit à d'autres facettes de l'histoire, ce qui nous fait un peu oublier la principale mission de Mia, mais j'en aurais bien voulu un peu plus, sans parler du héros que j'ai trouvé tout à fait charmant. Heureusement pour elle, son premier fut tout à fait appréciable, beau gosse, sexy, sensuel, riche, mais surtout gentleman et attentionné ! L'homme parfait d'une bonne romance en somme. Pourtant, la fin arrive bien trop vite et nous sommes déjà propulsés dans sa prochaine mission, avec un autre homme beaucoup plus sexy, beaucoup plus riche, dans une tout autre ville. J‘ai trouvé dommage que cette petite idylle d'un mois ne dure pas un peu plus longtemps.

La minceur du roman joue beaucoup pour une personne qui aime s'approprier l'univers dans lequel elle évolue, avec les personnages dont elle s'attache en général, et je pense que c'est en réalité le gros point faible de toute cette histoire aussi originale soit elle. Wes risque de me manquer par la suite à moins que ce mystérieux peintre ne soit encore plus doué de ses mains que lui. La suite me le dira puisque malgré mon scepticisme, je poursuis l'aventure par simple curiosité, rien de plus, car je ne suis pas parvenue à m'attacher à Mia, ni à son langage un peu limite.

En somme, j'ai passé un moment de lecture assez sympa sans plus, je n’en attendais rien de particulier donc je ne suis pas vraiment déçue, même si je ne vous cache pas que je m'attendais à quelque chose d'un peu plus « fin ». J'espère arriver à apprivoiser Mia avec le prochain tome qui m'intrigue pas mal tout en ne m'attachant pas trop au personnage masculin. Mais je pense que ça ira car en moins de 200 pages, il m'est assez difficile de créer des liens vraiment forts avec de dernier. De ce fait, je me réserve avec la suite pour prendre ma décision quant à savoir si je poursuis ou non cette saga pour de bon, car j'attends certaines réponses importantes. Je vous recommande tout de même ce petit roman érotique, frivole, sensuel et… particulier.

Ma petite note : 



===>

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...