mercredi 20 mars 2019

¤ Respire, de Irene Cao ¤

Résumé :
La vie de Bianca n'est pas aussi parfaite qu'elle le croyait. Il lui suffit de se rendre compte que Sebastiano, l'homme pour lequel elle a abandonnée son rêve de devenir danseuse, n'est qu'un menteur. Pour la première fois, elle choisit de suivre son instinct et achète un aller simple pour Ibiza où sa mère, morte lorsqu'elle était enfant, a passé son été le plus heureux.
Pour oublier la trahison et se retrouver, Bianca s'abandonne alors au jeu de la séduction et à l'exploration de ses propres désirs. Jusqu'à ce qu'elle croise Mattia, et son irrésistible sourire, qui attend d'elle quelque chose de plus...






Editeur : JC Lattès
- Paru le : 6 Février 2019
Pages : 395


Mon avis : 
Je remercie chaleureusement les Editions JC Lattès pour l'envoi de ce roman. Il me tardait vraiment de découvrir le tout dernier Irène Cao dont j'ai tant aimé les derniers ouvrages. Celui-ci, bien que différent, m'a également beaucoup plu une fois encore.

Nous suivons Bianca, cette jeune femme en pleine fleur de l'âge, mariée depuis presque vingt ans à un homme un peu plus âgé qu'elle, mais quand on aime c’est le cadet de nos soucis. Ils vivent tous deux dans l'aisance, lui est à la tête d'une grande entreprise viticole, ce qui lui permet à elle de vivre pleinement sa passion qu'est la danse à travers son métier de professeur de danse, donc. Ils s'éloignent petit à petit, lui étant soi-disant absorbé dans son travail de création, elle cherchant à se convaincre de ses excuses à répétitions. L'amour rend aveugle, ou plutôt la peur d'ouvrir les yeux. Quoi qu'il en soit, une nuit tout bascule et Bianca, plus forte que jamais, décide de reprendre sa vie en mains là où elle l'a arrêtée pour cet homme qui n'en est même pas digne. Un voyage à Ibiza et sa vie se transforme à jamais à travers les émotions et la rencontre de son « vrai moi », le tout dans un contexte très sensuel mais également très chaleureux et aimant. Il faut parfois sortir de sa zone de confort pour rencontrer le véritable bonheur…

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les codes et le style si particulier de l'auteure. Une auteure que j'adore énormément, car elle insuffle toujours beaucoup de force et de courage à travers ses héroïnes très féministes en quelque sorte. Elles prennent à chaque fois leur vie à bras le corps quoi qu'en pensent et en disent les autres. Ici le contexte de l'histoire prend un tournant tout à fait personnel par rapport à ses précédents romans. Il n'est pas uniquement question de recherche du plaisir ou encore de couple, on est plus dans une recherche de soi et de retour aux sources où les biens matériels ne sont finalement que futilité dans notre quotidien. On prend la vie comme elle vient loin de toute attache et on se rend vite compte que le quotidien et tout ce qui nous entoure et nous rassure peut également nous détruire à petit feu.

Le titre, « Respire », est tout à fait approprié, mais m'est également venu à l'esprit « Liberté », car entre ces pages une douce odeur de liberté et de renouveau se dégage complètement. On suit Bianca à Ibiza, loin de ses soucis qu'elle a fuis pour se recentrer sur elle-même, prendre du recul, mais également pour se retrouver plus proche que jamais de ses racines si profondément ancrées auprès de l'amie de sa mère décédée quand elle était petite. C'est à la fois touchant et plein d'espoir. Au cœur de la maison d'Amalia, cette hippie des temps modernes, on découvre beaucoup de sagesse et de bienveillance et sincèrement, ce roman apporte beaucoup de bien-être au fil des pages.

La sensualité est quant à elle bien présente, bien que plus discrète, plus feutrée que ce à quoi l'auteure nous a habitués jusqu'à présent. Une belle complicité se crée tout au long de son voyage à Ibiza, où elle s'immergeait complètement, renouant également avec son amour inconditionnel de la danse et sur laquelle elle pourra toujours se raccrocher en cas de coup dur. Le seul amour véritablement sincère à ses yeux, car certaines paroles dites prennent tout leur sens avec le temps, il ne faut jamais perdre de vue ce qui nous rend le plus heureux dans la vie et tenter de ne pas se perdre en chemin. Bianca l'a très bien compris même si presque vingt ans se sont écoulés depuis, il n'est jamais trop tard pour reprendre le cours de sa vie.

En somme, j'ai passé un délicieux moment aux côtés de cette héroïne si attachante et forte. Bien sûr elle a ses fêlures comme tout le monde, mais j'ai beaucoup aimé la suivre dans sa nouvelle vie loin de tout, là où elle peut enfin s'exprimer librement à travers son corps, ses pensées et ses actes. On y découvre une très belle personne. Quant à la plume d'Irène Cao, elle m'a une fois de plus emportée complètement dans son univers si atypique. Elle a une manière de décrire les lieux, les sensations et les odeurs d'une façon si poétique et positive qu'on ne peut qu'être transporté et totalement dépaysé. J'ai adoré ce roman, même si ce n'est pas un coup de cœur pour une fois, mais c'est tout comme. Je vous recommande chaudement ce livre qui vous fera voyager en quête de vous-même de la plus belle des façons.

Ma petite note : 

Merci encore à eux :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...