¤ Mes derniers avis ¤

¤ Mes derniers avis ¤


  [CONCOURS] Romances de Noël  


jeudi 7 juin 2018

¤ La vie pourrie d’Ellie (30 ans, mode d’emploi), de Lucy Vine ¤


Résumé :
Vous êtes-vous déjà rendu à un brunch dominical avec une sévère gueule de bois ?
Avez-vous déjà préféré votre lit et une pizza à un quelconque contact humain ?
Vous est-il arrivé de rester dans un appartement dévoré par la moisissure uniquement parce que le loyer n'y était pas cher ?
Si oui, faites la connaissance de votre alter ego : Ellie Knight. Son existence ne tourne pas rond et ses plans ne se déroulent jamais comme prévu. Elle déteste son travail, ses amis se casent tandis qu'elle peine à trouver l'amour.
Certains diraient que sa vie est un vrai foutoir, mais personne n'est parfait !





Editeur : J'ai Lu
Paru le : 18 Avril 2018
Pages : 380



Mon avis :
Je remercie les éditions J'ai Lu pour l'envoi de ce roman dont le titre fait légèrement écho à ma vie, disons plus vis-à-vis de l'approche de cet âge fatidique dans la vie d'une femme. L'illustration de la couverture donne le ton et pourtant j'ai été emballée sans plus...

Nous sommes dans la peau d'Ellie que nous suivons dans l'année de ses 29 ans. Elle se prépare mentalement à passer le cap de la trentaine tout en se remémorant ce qui se passe dans sa vie actuelle, mais aussi dans ces dernières années qui ont été très marquantes et ont joué un rôle majeur dans ce changement. Poussée par son entourage, elle se focalise sur ce qui ne va pas chez elle pour être encore célibataire à cet âge-là, comme si c'était une tare, que ce n'était pas normal de nos jours. De ce fait, elle va se lancer sur Tinder à cause de ses deux meilleurs amis qui l'ont boostée à prendre sa vie amoureuse en mains, à faire des rencontres et à vivre des expériences pour peut-être tomber sur le bon. Tout comme l'héroïne, je suis assez sceptique quant à la réussite de cette « expérience forcée » et en parallèle de tout cela, nous la suivons dans son quotidien au travail. Travail qu'elle n'apprécie pas particulièrement, elle s'ennuie ferme et doit supporter certains collègues un brin étranges. Il y a également son père, qui a le don d’alléger l'histoire tant il est drôle malgré lui. Le tout forme un joyeux mélange assez banal...

La quatrième de couverture m'a tout de suite attirée et je me suis dit que j'allais encore passer un de ces moments sympa à suivre une héroïne quelconque dans un quotidien des plus normal. Et c'est en quelque sorte ce à quoi j'ai eu droit, mais un petit souci s'est rapidement posé une fois ma lecture entamée et une fois que j'ai cerné un peu la structure de l'histoire. Je crois que je sature avec ce genre de petites chick-lit avec certes beaucoup d'humour et des péripéties dans l'ensemble sympathiques et drôles, mais ça s'arrête là. On suit l'héroïne dans sa quête d'un homme avec qui partager sa vie, mais en même temps on sent qu'elle n'a pas envie, qu'elle n'est pas prête ou tout simplement que ce n'est pas ce qu'elle recherche pour elle-même. Et comme, toujours l'entourage toujours très nombreux qui se mêle de la vie de ce genre d'héroïne qui se dénigre facilement, qui est influençable au possible, la pousse toujours à se dénigrer davantage, et avec ça à perdre confiance en elle.

J'avoue que cela m'a gonflé les trois tiers du roman, j'avais une telle envie de tous les envoyer bouler pour elle ou alors de secouer Ellie pour qu'elle ouvre les yeux et se reprenne d'elle-même. Sans parler de sa soeur qui est un monstre au possible, je n'ai jamais rencontré un personnage aussi désagréable et ce même si on se doute que quelque chose cloche dans sa nouvelle vie loin de sa famille, il y a des limites. Par moments, ce qui m'était désagréable me faisait rire et à d'autres, cela m’agaçait plus qu'autre chose, me faisant souffler et lever les yeux au ciel. Un cercle vicieux, pas forcément très agréable à la longue.

Je comprends tout à fait le genre de message que l'auteure a voulu faire passer à travers son héroïne, qu'on n'a pas forcément besoin d'être en couple, de se plier aux règles et aux conventions qui régissent notre société. Mais bon sang ce que son entourage peut être caricatural, c'était presque trop parfois ! Même si j'ai tenté absolument de lire ce roman au second degré puisqu'il ne peut en être autrement avec ce genre d'histoire, il y a eu des moments où j'ai eu un peu de mal. L'histoire, tout comme Ellie, part dans tous les sens et ce même s’il ne faut retenir que le final qui est une belle réussite pour son évolution, car pour la subtilité des conversations tout d'un coup franches et osée, on repassera.

En somme, j'ai passé un bon moment de lecture aux côtés d'Ellie, cette jeune femme (oui, 29 ans c'est encore jeune !) au caractère bien trempé, mais également peu sûre d'elle et influençable au possible. Par certains côtés je me suis retrouvée en elle, notamment sur ces questionnements sur la vie, où on n'a malheureusement pas de mode d'emploi fourni à notre naissance pour nous expliquer comment la vivre à fond, mais ça s'arrête-là. Je pense que je n'ai pas réussi à prendre assez de recul avec cette lecture ou alors je sature tout simplement avec ce genre-là. Quoi qu'il en soit, j'ai bien aimé suivre Ellie dans ses péripéties, mais pas avec l'entrain habituel. La fin digne d'un téléfilm m'a bien plu, même si tout arrive un peu vite fait bien fait et tout est réglé. Je vous recommande cet ouvrage, histoire de passer un moment de détente sans prise de tête aucune.

Ma petite note : 

Merci encore à eux :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...