¤ Mes derniers avis ¤

¤ Mes derniers avis ¤


  [CONCOURS] Romances de Noël  


jeudi 15 mars 2018

¤ Calendar Girl, Tome 2 : Février, de Audrey Carlan ¤

Résumé :
Mia se rend à Seattle où elle devient la muse du célèbre peintre français Alec Dubois. L'amour sur toile, tel est le titre de l'oeuvre du bel artiste avec lequel elle partage un mois riche en émotions. 
Alec est surprenant et sensuel... Pourra-t-il faire oublier à Mia sa mission, et le ténébreux Wes, resté à Malibu ?











Editeur : Le livre de poche
Paru le : 31 Janvier 2018
Pages : 208


Mon avis :
Malgré mes impressions sur le premier tome, j'ai quand même poursuivi par curiosité avec celui-ci. Février est vite arrivé et avec lui la fin de ce second tome aussi. On reste dans le même ton, mais j'ai un tout petit peu plus envie de poursuivre l'aventure, c'est bon signe finalement...

Nous retrouvons Mia, pomponnée et déjà propulsée à Seattle avec son nouveau client qu'elle rencontre en même temps que nous. C'est tout en maladresse qu'elle fait son entrée, allant gâcher la toile sur laquelle son célèbre peintre français Alec Dubois travaille actuellement. J'ai trouvé ça assez sympa la manière dont elle entre dans sa vie, car cela allège un peu la situation et surtout cela nous permet de nous faire rapidement une idée de quel genre d'homme il s'agit. Comme la première fois, il semblerait qu'elle soit chanceuse, car Alec a tout du gentleman, un brin accro à son travail et à la perfection qu'il accorde à chaque instant passé sur ses photos puis sur les toiles qu'il peint ensuite. De la même manière que lorsqu’il s'occupe d'elle : avec beaucoup de passion, de sensualité et d'érotisme...

Je me suis glissée dans cette suite sans avoir l'impression d'avoir fait d'interruption, l'auteure à travers Mia nous remet tout le contexte en place, mais sans plus s'attarder sur des répétitions inutiles. Et elle fait bien, vu la petitesse du roman. Ici nous avons droit à une relation un peu plus adulte que la précédente, plus spirituelle aussi. Le côté artistique est très intéressant, bien qu'un peu flou, complètement dingue et loufoque par moments, mais l'aboutissant est pas mal du tout. Je me suis plus concentrée sur ce côté-là, il me semble, car l'autre partie est bien moins passionnante.

Nous avons droit à pas mal de sexe, et là on se demande clairement si on n'est pas dans un film pour adultes. Mia ne sort pas de l'immeuble, elle se balade nue ou en peignoir à la demande de l'artiste pour être toujours « disponible » que ce soit pour son art ou pour ses envies. Alors exposé comme ça, ça donne tout de suite moins envie de poursuivre l'aventure et nous sommes informés dès le départ de ce qui va suivre au même titre que Mia, qui en reste surprise voire offusquée. J'avoue que son hypocrisie et sa naïveté quant à ce qu'elle fait m'ont laissé perplexe. Elle en oublie par moments ses objectifs, restant autocentrée sur elle-même et ses envies, et on se rend compte que c'est plus elle qui est en demande, le tout sans rien assumer vraiment. Dans ce tome elle m'a particulièrement agacé, mais à un point que vous n'imaginez même pas !

Mis à part cela, il y a tout de même des moments très forts et touchants qui ont retenu mon attention, comme par exemple lorsqu'elle a des pensées attendrissantes de Wes, l'homme avec qui elle a partagé sa vie le mois dernier. J'ai espoir que peut-être la clé qu'elle détient lui servira à la fin de toute cette aventure, et je crois que c'est beaucoup pour cela que je continue ardemment ma lecture. Il y a également les mots échangés et la tendresse de certains gestes avec Alec, cet artiste si passionné par ce qu'il fait. Le résultat de leur travail commun m'a énormément plu et j'aurais beaucoup aimé voir ces toiles de mes propres yeux. C'est d'ailleurs sur tout cela que je me suis concentrée pour ne pas garder de notes trop négatives avec ce tome-ci.

En somme, j'ai passé un bon moment de lecture, ni plus ni moins. J'ai ressenti tout un panel d'émotions toutes plus contradictoires les unes que les autres et allant vraiment d’un extrême à l'autre. Je poursuis donc avec Mars toujours par curiosité, mais sans l'addiction que j'aurais aimé ressentir malheureusement. Mia est un personnage complexe que je ne parviens toujours pas à décrypter, ni à comprendre tout à fait. Mais j'ai bon espoir que Mars me réserve de belles surprises, en espérant bien sûr que l'on ne piétine pas trop en faisant du sur place, car ce serait bien la chose qui me ferait tout stopper net, je pense. Je vous recommande ce second tome, sans vraiment m'engager sur le fait que vous allez apprécier pleinement, mais disons que c'est clairement une saga pour public averti et qu'il ne faut pas espérer s'attacher au personnage masculin.

Ma petite note : 

Mon avis sur le premier tome :




===>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...