vendredi 11 mai 2018

¤ Parce que c’était toi…, de Bruno Combes ¤


Résumé :
A l'âge de seize ans, ils s'étaient juré un amour éternel. Vingt-sept ans plus tard, ils se sont retrouvés et rien n'a pu empêcher cette passion de renaître. Ni les deux beaux enfants de Camille, ni Richard, son mari, et son associé dans leur cabinet d'avocats.
Mais peu à peu Stephen, totalement libre, lui, ne peut plus supporter cette liaison et somme Camille de choisir. Bouleversée par cet ultimatum, celle-ci a un accident de voiture où sa fille est blessée et elle-même très atteinte, surtout psychologiquement.
Stephen, bien sûr, ne peut aller la voir, tout sa famille est autour d'elle. Mais il la bombarde d'appels, lui demande pardon... Camille est rassurée : dès qu'elle ira mieux, tout recommencera comme avant. Sauf que tout change...




Editeur : Michel Lafon
Paru le : 12 Avril 2018
Pages : 328


Mon avis :
Je remercie les éditions Michel Lafon pour m'avoir permis de retrouver ma petite dose de douceur que j'affectionne tant avec la plume de Bruno Combes. Je suis tombée sous le charme de ses mots et quand j'ai appris qu'il sortait un nouveau roman et en plus une suite, j'ai sauté de joie !

J'ai donc eu le plaisir de retrouver Camille, cette femme mariée à un Richard avocat dont elle partage le cabinet et qui est enfermé dans son habituel retenue, maîtrisant chacun de ses sentiments, de ses gestes et de ses paroles. Elle est également mère de deux adorables enfants, mais eux aussi ont leur vie d'adolescent à mener, si bien que Camille ne tarde pas à ne plus culpabiliser autant qu'elle le devrait en vivant pleinement sa passion dans les bras de Stephen. Qui n'est pas un amant ou une passade, ce qu'ils vivent est bien plus profond, plus passionnel, plus fort encore que tout ce que nous pouvons imaginer. Tous deux se sont aimés au lycée à Arcachon, puis sur leur plage et sur la Dune du Pilat, qu'au passage j'affectionne tout autant que nos protagonistes ou encore que l'auteur. Camille a tout pour être heureuse et pourtant Stephen en demande plus, qu'elle fasse un choix, seulement cet ultimatum prend un tournant dont on était loin de se douter...

J'ai eu l'impression de revenir dans le petit cocon rassurant et tendre que l'auteur avait instauré avec « Seulement si tu en as envie... », comme si malgré les mois qui ont passé entre ces deux romans, je n'avais finalement pas quitté cet univers. La première partie de leur histoire avait été un très gros coup de cœur, mais celle-ci plus dure, plus ancrée dans la réalité de la vie quand l'on comprend que les années nous rattrapent, est moins romanesque finalement. On suit Camille dans le(s) choix qu'elle devra faire si je puis dire. Des choix terribles pour lesquels je n'aurais pas eu le courage dont elle fait preuve en choisissant la vie dans un premier temps avec l'espoir qui va avec, et enfin le renoncement de ce qu'elle est en train de vivre pour en garder de merveilleux souvenirs.

°•°• Camille aimait prendre conscience de toutes ces sensations oubliées, négligées au fil des ans, comme si la vie était éternelle et nous donnait l'impression que nous aurions toujours le temps de la savourer plus tard, une autre fois...  •°•°

De ce fait, le côté un peu plus rêveur est moins présent et pourtant la magie opère, elle est bien présente malgré les tourments que vont connaître la vie de Camille, et dans son sillage ceux de Stephen. On est transporté dans cette passion si intense soit-elle que l'on parvient totalement à comprendre ce qu'ils vivent tous les deux, loin des opinions bien tranchées de leurs amis. J'ai un faible pour les amours de jeunesse, les premiers amours, ceux que l'on n'oubliera sans doute jamais et ceux également qui nous accompagneront dans nos mémoires sur nos derniers instants de vie. Ce sont des souvenirs, des émotions, des fourmillements incomparables sur l'évaluation du reste de notre vie. Et la chance qu'ils ont eue de pouvoir poursuivre cet amour, malgré les circonstances, la vie de famille, le travail, le quotidien est tout simplement magnifique.

Loin d'y voir une tromperie, une trahison, un égoïsme peut-être, j'y ai retrouvé ce que j'avais tant aimé dans la première partie. La délicatesse de l'instant, la passion à l'état pur, mais également la simplicité avec laquelle ils se comprennent, se complètent, c'est juste merveilleux. Et quand il m'a fallu quitter cette jolie bulle emplie de souffrance également, je n'ai pas pu m'empêcher de verser ma petite larme et de me dire que la boucle est finalement bouclée. Pas de la manière dont on l'espère, certes, mais bouclée de la seule manière possible finalement, toujours avec beaucoup de tendresse, de compréhension et de bienveillance, que leur amour est ainsi fait.

En somme, j'ai passé un délicieux moment aux côtés de Camille et Stephen, ce couple qui m'aura tant fait vibrer au rythme de leurs souffles mêlés et de leur passion intense. J'ai beaucoup aimé ce dénouement, ou plutôt suivre la continuité de leur vie respective où les aléas de la vie reprennent leurs droits, nous sortant un peu de la bulle qu'ils s'étaient créé. C'est à la fois triste et compréhensif et ils font preuve par la même occasion de beaucoup de recul et de maturité. J'ai tout particulièrement aimé cette fin, la manière dont elle se déroule, surprenante, peu commune, à leur image finalement. On reste dans la douceur et la nostalgie de ce qui a été tout en pensant à l'avenir. Ce fut émotionnellement difficile de quitter cet univers auquel je m'étais attachée avec beaucoup de force et d'espoir, mais comme on dit, toutes les meilleures choses ont une fin et j'avoue que pour le coup, ici, cette expression prend tout son sens. Je vous recommande chaudement ce roman ainsi que les écrits de Bruno Combes qui, je suis sûre, sauront retenir votre attention de la plus belle des façons.

Ma petite note :  


Merci encore à eux :



Mon avis sur le tome précédent :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...