vendredi 25 mai 2018

¤ Une position inconfortable, de Francesco Muzzopappa ¤

Résumé :
Fabio, diplômé de la plus grande école de cinéma d'Italie, rêve de devenir le nouveau Fellini. Mais avant ça, il lui faut gagner sa vie. Alors, quand une boîte de production lui propose un gros salaire pur écrire des scénarios de films érotiques, Fabio accepte.
Résultat : vingt mille queues sous les mers ou Quand Harry ramone Sally rencontrent un succès sans pareil. Et le voici primé à Cannes, mais dans la section X. Cette reconnaissance inespérée risque de faire voler sa réputation en éclats...

Editeur : J'ai Lu
Paru le : 25 Avril 2018
Pages : 252



Mon avis :
Je remercie les éditions J'ai Lu pour l'envoi de ce petit roman qui me faisait très envie rien qu'avec le titre et la quatrième de couverture. Cela promettait quelque chose de drôle et en même temps cela m'a permis de découvrir une nouvelle plume italienne et franchement pari réussi, j'ai beaucoup ri !

Nous suivons Fabio, passionné par le cinéma, il rêve d'en faire son métier et pour cela, il est fraîchement diplômé de la plus grande école de cinéma d'Italie. Il voit déjà son nom inscrit sur les plus grandes affiches de films dont il aurait été le scénariste, et pourquoi pas le réalisateur également. Il s'y voit déjà et pour cela, il n'hésite pas à refuser des demandes, se pensant plus haut que ce qu'on lui propose avec ces simples téléfilms ou encore ces séries à petits budgets. Malheureusement pour lui, à force de faire la fine bouche, il ne lui reste plus grand-chose à part son orgueil et un ventre qui ne tardera pas à gargouiller si cela continue. De ce fait, il se voit plus ou moins contraint et obligé d'accepter le salaire plus que bienvenu que lui propose une boîte de production pour des films érotiques. Il en sera le scénariste, et dans son malheur, avec beaucoup de succès...

Je n'attendais rien de particulier de ce titre étant donné que je n'ai lu aucun avis le concernant et encore moins le nom de l'auteur passer ici ou là. Mais je me suis lancée avec le sourire et avec le sentiment que j'allais découvrir quelque chose de très sympa, qui changerait un petit peu de la romance. De ce fait, je me glisserais également dans le monde du cinéma, même si là pour le coup, je n'y suis pas vraiment entrée, mais j'ai plutôt suivi le héros dans ses monologues intérieurs tous plus drôles les uns que les autres. Il a une opinion bien tranchée sur pas mal de sujets et n'hésite pas à se moquer parfois de lui-même avec beaucoup d'autodérision. Il nous livre avec ça quelques pans de sa vie, de ses études, des amitiés qu'il a créées et d'une en particulier qui n'hésite pas à revenir se vanter très régulièrement de son succès, accentuant un peu plus le bourbier dans lequel il s'est fourré. Sans parler de sa famille haute en couleur qui rappelle un peu celle de Bridget Jones.

Quoi qu'il en soit, tout ceci est ponctué de beaucoup d'humour, l'auteur en regorge et m'a fait énormément rire quasiment du début à la fin tant ses répliques sont directes, naturelles et justes. Ce n'est pas tant le sujet qui est entraînant, mais plus la lassitude avec laquelle il aborde sa vie, avec un petit côté blasé tout en gardant au fond de lui cet orgueil qui le pousse à se convaincre qu'un jour il y arrivera, il percera dans le cinéma, le vrai. Là pour le moment tout ce que nous suivons c'est un jeune homme célibataire écrivant des scénarios de films pour adultes en y mettant les formes puisqu'il reprend des titres à succès, les détournant en quelque chose de complètement grotesque que la plupart des acteurs n'ont sans doute jamais vu. Cela apporte une touche supplémentaire d'hilarité quand on réalise vraiment dans quoi notre héros est ancré, d'autant plus que dans l'histoire, il est le seul à ne pas s'envoyer en l'air...

Et alors, passons les détails semés par-ci par-là rappelant bien précisément dans quel milieu il se trouve, ce n'est franchement pas fin, mais je crois que plus c'est gros et plus c'est drôle finalement. Cela pourrait paraître lourd à la longue, mais ici pas du tout bien au contraire, on a le sourire aux lèvres quoi qu’il arrive. Et on se met à réaliser avec un certain détachement qu'un orgueil mal placé peut vraiment faire des ravages professionnellement et personnellement. Ce petit roman fait réfléchir à travers les décisions qu'a prises Fabio pour en arriver là. Tout n'est pas noir bien sûr, mais tout n'est absolument pas comme il l'aurait souhaité. On se prend d'affection pour lui et la machine est lancée, car en plus de rire de lui on rit avec lui, surtout.

En somme, j'ai passé un délicieux moment aux côtés de Fabio qui a su trouver les mots, les pensées et les actes pour me faire rire du début à la fin. Il m'a également beaucoup attendrie et fait réfléchir bien sûr, je me suis vite attachée à lui, niché dans un quotidien plus que douteux. Malgré tout il ne perd pas espoir et va jusqu'au bout de ses idées et de ses rêves, même s'il devra se relever plusieurs fois pour y arriver. J'ai beaucoup aimé suivre ce personnage, dans cet univers-là, si particulier et peu tentant, si loin du quotidien du commun des mortels finalement. Je suis également ravie d'avoir pu découvrir un nouveau style, qui a su retenir suffisamment mon attention pour que j'y revienne dans un prochain roman, sans aucun doute. Je vous recommande ce petit roman hilarant au possible, mais aussi tendre et bienveillant par certains côtés (même bien cachés).

Ma petite note : 

Merci encore à eux :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...