mercredi 19 décembre 2018

¤ Le goût de tes lèvres, de Emilie Collins ¤


Résumé :
A l'approche de Noël, la pâtisserie Les Délices d’Ève se prépare à la saison des fêtes. Entre deux essais de nouvelles recettes, Claude n'attend qu'une chose, que la jolie Julie vienne déguster son dessert préféré. S'il a terriblement envie de mieux la connaître, encore faut-il qu'il ose enfin franchir le pas...
Avec autant de gourmandise et de nouvelles rencontres savoureuses, retrouvez les personnages et l'univers d'Emilie Collins dans ce spin-off des Délices d’Ève !








Editeur : JC Lattès
- Collection : Emoi
- Paru le : 13 Décembre 2017
Pages : 73


Mon avis :
J'ai gardé cette petite nouvelle bien au chaud en attendant patiemment le moment opportun pour la savourer comme il se doit. Et j'ai bien fait, car quoi de mieux que de déguster cette belle pâtisserie au moment des préparatifs de Noël, la meilleure période de l'année ?

Nous faisons la connaissance de Julie. Cette jeune femme, secrétaire médicale qui aime son métier, est très gourmande et a quelques formes relativement harmonieuses à souhait. Pourtant, elle s'acharne à coups de régimes tous plus privatifs les uns que les autres, sous l'œil bienveillant de son petit ami. Enfin, bienveillant est un bien grand mot pour le décrire, car à part s'attarder sur le poids qu'elle fait, il ne semble plus aussi présent et en demande qu'avant. C'est un peu comme un coup de vent qu'elle essaie de prendre dans ses bras en chérissant les débuts de leur histoire. Elle souffre et s'éteint à petit feu dans cette relation devenue toxique pour elle, et pourtant elle s'attache, car il vaut mieux selon elle cela plutôt que de rester seule. Seulement voilà, un petit écart dans son régime si strict et la voilà de retour dans la pâtisserie qu'elle aime tant, « Les délices d'Ève ». Ce petit cocon si chaleureux dans lequel elle aime se réfugier pourrait bien la sauver de son mal-être et bien plus encore…

Je partais avec une valeur sûre, je le savais, puisque cette petite nouvelle n'est autre que le spin-off de mon coup de cœur pour « Les délices d'Ève ». Du coup, forcément, retourner dans cet univers si chaleureux, y retrouver des personnages auxquels je m'étais beaucoup attachée avec en prime la jolie plume d'Emilie, cela ne pouvait que bien se passer ! Et si je ne me trompe pas, je l'ai fait passer peu de temps après un abandon, ce qui fait que je l'ai encore plus apprécié.

Concernant l'histoire quand même, elle est courte, ce qui est le principe d'une nouvelle me direz-vous, mais le déroulement se passe agréablement bien, sans ce ton pressant qui fait que cela doit être rapidement bouclé, vous voyez ? On prend le temps d'apprivoiser Julie, comprendre les grandes lignes de sa vie, de ce qui l'anime, de sa passion pour l'imaginaire qu'elle crée. Mais aussi de sa relation amoureuse plus si amoureuse que cela finalement, elle pince le cœur et dérange quelque peu, car à cause de cela notre héroïne se dévalorise, perd confiance en elle et n'arrive pas à se voir à travers les yeux pleins d'admiration de ClaudeClaude, qui n'est autre qu'un pâtissier de talent qui travail aux Délices d'Ève et y met tout son cœur pour lui préparer son gâteau favori.

Pour ce dernier, on ne prend pas le temps de bien le connaître, seulement les grandes lignes, mais finalement c'est bien assez suffisant puisqu'on comprend bien vite qu'il a une âme généreuse et douce, comme il en existe très peu. Un béguin qui devient au fil des semaines bien plus que cela, une addiction, et le voilà qui ose tenter sa chance pour aider Julie à s'aimer de nouveau et à se laisser aimer comme elle est malgré cet « autre » qui partage déjà sa vie. De beaux messages sont délivrés au fil de ces quelques pages toutes écrites avec beaucoup de bienveillance et de chaleur. Personnellement, j'ai eu l'impression de déguster un délicieux baba au rhum durant ma lecture, tout doux, avec un brin d'alcool pour pimenter le tout.

En somme, j'ai passé un délicieux moment dans cet univers que j'avais déjà tant aimé lors de mon premier passage. Revoir Ève, découvrir l'évolution de la pâtisserie, avoir simplement des nouvelles d'eux était déjà un réel plaisir. Un joli cadeau que l'auteure nous offrait là. Et le passer en compagnie de Julie, une cliente habituée des lieux, attendrissante et attachante au possible, avec un Claude qui l'est tout autant, fut tout simplement merveilleux ! Pas de coup de cœur cette fois-ci, car ce fut bien trop rapide pour développer autant de sentiments, mais des étoiles plein les yeux en refermant le roman. Je vous recommande chaudement cette petite nouvelle, disponible uniquement en numérique.

Ma petite note : 

Mon avis Coup de cœur sur le roman initial :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...