vendredi 17 avril 2020

¤ A cœur ouvert, Confinement – Jour 33 ¤


Bonjour à tous,

Cinquième page de mon « journal de bord » et  je prends de plus en plus de plaisir à venir me livrer un peu plus personnellement à chaque fois sur la situation que nous vivons tous actuellement. C’est très apaisée que j’ai retrouvé le chemin du clavier avec en fond sonore le second album de Lindemann que j’adore. La miss Totoro prend l’air à côté de moi, porte fenêtre ouverte pour la surveiller et légère odeur de changement dans l’air qui annonce l’arrivée imminente de la pluie dans les prochains jours. Autrement dit un cadre idyllique pour m’étaler autant que je le veux ici.

Depuis mercredi, j’ai relâché complètement mes épaules et le souffle que je gardais sans m’en rendre compte. Je suis soulagée, car après maints appels du pied nous avons été entendus pour notre sécurité et notre santé à tous. C’est le sourire aux lèvres que je tape ces quelques lignes, puisque je ne travaillerai pas ce soir, ni demain soir. Petit répit, « comme des vacances », un réel confinement, salutaire, pour notre bien à nous tous, les employés qui œuvrent dans l’ombre pour livrer des produits dits de « première nécessité » qui n’en sont pas du tout. Je peux donc respirer librement, d’autant plus que pour le moment nos salaires sont maintenus en intégralité, mais une pointe d'inquiétude demeure quant à la suite...


Heureuse qu'ils aient pris une telle décision, sensée. La fierté pointe de nouveau le bout de son nez, car tout espoir n'est pas totalement englouti, mon entreprise n'est finalement (peut-être ?) pas si inhumaine que tout le monde le dit ? J'ose l’espérer et j'ai envie d'y croire, pour rester sur les notes positives de cette semaine plutôt agréable. Cela étant dit, je désespère de voir les commentaires haineux des clients qui ne comprennent pas cette décision, qui ne pensent une fois de plus qu'à leur petit confort… Je m'insurge et je brûle à l'intérieur de tous les envoyer sur les roses pour rester polie, toujours. Et il en va de même pour tous ceux qui continuent à commander à gogo en ligne peu importe le site. Vous n'avez donc aucune morale ? Est-ce si difficile que cela de se retenir de commander des bougies, des livres, des bijoux et que sais-je encore ? Je suis dépassée, agacée, irritée !…

Quant à moi, je tiens bon et je vous assure que ce n'est pas difficile du tout, il suffit simplement de penser à toutes les personnes qu'il y a derrière de simples clics de votre part pour avoir la volonté de s’en passer ! Les préparateurs de commandes, les livreurs et les facteurs ont eux aussi des vies qui comptent, des familles et des amis. De ce fait, je remplis mes paniers pour l'après confinement et cela me met en joie, il en faut peu pour être heureux, je vous assure. Mes billets de réceptions vont certainement déborder et ma carte bleue chauffer, mais c'est une belle récompense je trouve. Et parmi les habituels craquages, bougies Yankee Candle, bijoux Pandora, livres, petite nouveauté : ustensiles de cuisine et ingrédients difficiles à trouver. Je me réjouis d'avance et je ne pensais pas que la pâtisserie me mettrait un jour dans un tel état d'excitation !


Mon premier cake Marbré !

D'ailleurs, en parlant de ça, mercredi sera le jour de la pâtisserie, puisque j'ai réalisé un second cake : mon premier marbré, et c'est une belle réussite ! Je peine encore à le croire, il est aussi beau que bon, moelleux et légèrement croustillant sur le dessus. Une petite merveille qui continue de me donner peu à peu confiance en moi. Le chéri a vraiment adoré et je crois que c'est vraiment le plus beau compliment qu'il ait pu me faire jusque-là, lui qui est d'ordinaire si exigeant en cuisine. Il va juste falloir trouver un moyen de se procurer de la farine maintenant, puisque la psychose ambiante a jeté son dévolu sur cette denrée devenue rare, voire inexistante dans nos rayons.

Côté lecture, j'ai enfin terminé la trilogie spin off du Club avec Kat & Josh, la chronique est postée et est bien derrière moi ! Quelle déception et quelle lassitude j'ai ressenties durant ma lecture ! Je suis actuellement dans un tout autre registre, plus doux, plus jeune, plus mystérieux et surnaturel, et surtout c'est un Colleen Hoover, une valeur sûre ! Cette seconde saison de Never, Never, bien qu'elle ne fasse que 150 pages, m'enchante de plus en plus, vivement le dénouement !



J'ai donc eu l'esprit très occupé cette semaine, mélange de déception, d'agacement, de soulagement pour finir sur un apaisement certain, qui fait du bien. Cela met un peu de baume au cœur et fait repartir le souffle sur un air plus pur, la cage thoracique se détend, enfin. Je fuis toujours autant les informations, l'annonce de notre président suscite tellement d'avis partagés et pour la plupart négatifs que je ne comprendrai jamais les gens, je crois. Quoi qu'il en soit, le déconfinement m'effraie bien plus que je ne l'aurais cru, car je n'ai aucune confiance en la population. Mais n'y pensons pas pour l'instant, il nous reste encore du temps pour nous.

Je vous souhaite une belle nouvelle semaine de confinement à tous, prenez soin de vous et de vos proches à distance. Et profitez avec délice de cette prolongation bienvenue pour vous recentrer sur l'essentiel, cela fait tellement de bien, je vous assure.

A bientôt,
Votre bloggeuse passionnée.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...